Courrier à la Ministre Van Den Brandt : les PMR et la taxe kilométrique

Madame la Ministre,

Nous avons bien reçu votre réponse et nous vous en remercions.

Nous nous réjouissons que les PMR avec véhicules adaptés et les PMR
bénéficiants du BIM soient enfin exemptés de la taxe kilométrique.

Nous lisons dans votre réponse : “Par ailleurs, l’objectif n’est pas de
revenir sur des acquis des PMR”.
En effet, vous n’êtes pas sans savoir qu’ il y a cinq autres catégories
de personnes en situation de handicap qui sont actuellement exemptées de
la taxe de mise en circulation et de la taxe de circulation. Ces
catégories sont les suivantes :

1.  Personnes présentant une invalidité permanente, dont 50% est
directement attribuable aux membres inférieurs.
2.  Personnes totalement aveugles.
3.  Personnes complètement paralysées des membres supérieurs.
4.  Les amputés des membres supérieurs (également les personnes dont les
deux mains ont été amputés à partir du poignet)
5.  Les invalides de guerre militaires ou civils, avec une pension
d'invalidité d'au moins 50 % (pour la TVA) ou 60 % (pour la taxe de
circulation).

Pour ces cinq catégories de personnes en situation de handicap,
l’exonération n’est liée à aucune condition. Les conditions sont
strictement médicales.

Nous vous prions de bien vouloir nous assurer  que ces cinq catégories
de personnes en situation de handicap seront toujours exemptées de la
future taxe kilométrique, sans autres conditions que celles médicales.

Veuillez également nous confirmer que tous les groupes cités ci-dessus
sont inclus dans la dérogation à la LEZ que vous avez introduite.

En ce qui concerne Smartmove, veuillez nous préciser comment vous allez
procéder en sachant que les PMR ayant la carte de stationnement pour
personnes handicapées  n’ont pas tous une voiture et dépendent bien
souvent d’une âme généreuse ou d’un membre de la famille ?

Nous lisons aussi : “Par ailleurs, nous travaillons sur une réforme de
la prime Bruxell’AIR, qui accordera elle aussi une attention accrue aux
PMR”, comme les PMR n’ont pas d’alternative à leur voiture,
qu’entendez-vous par là ?

Dans l’attente de vos éclaircissements, nous vous prions d'agréer,
Madame la Ministre, l'expression de nos sentiments respectueux.

Pour Mobilité PMR Belgique,

David Drozdz