top of page

10 propositions-clés pour sortir du dogme anti-voiture, et de l'échec de la sécurité routière.


Ces cinq dernières années, les conducteurs sont devenus la cible privilégiée des responsables politiques. Nous leur demandons de prendre des engagements pour que cet acharnement scandaleux cesse immédiatement.

Sanction automatisée & répression

  1. Abandon du recours systématique aux radars automatiques, fait au détriment de mesures de sécurité routière éprouvées (prévention, entretien des routes…).

  2. Abandon de la prolifération des radars en ville, pour gonfler le pactole des radars et en faire profiter les villes.

  3. Création d'une police de la route, pour sortir de la répression déshumanisée.

Sécurité routière & formation

  1. Adoption d'un texte de loi revenant au principe initial de la sécurité routière, qui traque les comportements dangereux, pas les petits dépassements de vitesse.

  2. Mise en place d'une formation post-permis gratuite, théorique et pratique, pour éviter la surmortalité routière des jeunes.

  3. Entretien du réseau routier et lutte contre les infrastructures et la signalisation inadaptées et accidentogènes.

  4. Renoncement aux abaissements de limitation de vitesse, notamment 80 km/h sur route et 30 km/h en ville, inutiles et prétextes à toujours plus de répression.

Fiscalité et transition écologique

  1. Adoption d'une politique claire et compréhensible orientant les acheteurs vers les motorisations adaptées à leurs besoins.

  2. Moratoire sur la mise en place des zones à faibles émissions (ZFE) qui exclut les citoyens n'ayant pas les moyens d'acheter la "bonne" voiture (électrique etc.).

3. Stop à la suppression systématique des places de stationnement.

(Origine: Texte adapté de Ligue de défense des conducteurs - France)

1 329 vues
bottom of page