top of page

Budget mobilité bruxelloise: 13,4 millions € pour la "Vision Zéro" de Mme Van den Brandt! Qui paye?


La ministre Van den Brandt identifie trois leviers financiers pour supporter la "Vision Zéro" (zéro mort sur les routes):

  1. Le soutien à concurrence de 5,7 millions € aux communes pour qu'elles adaptent leurs voiries à la zone 30 généralisée.

  2. 4,2 millions € pour les actions de sensibilisation à la sécurité routière (comme la récente campagne "monstrueuse", contestée auprès du Jury d'Ethique Publicitaire, qui l'a jugée "éthique"!)


3. Le contrôle sanction avec l'achat et l'entretien de caméras et radars-tronçons grâce à un budget 3,5 millions €, rehaussé de 500.000 euros par rapport à 2021.




Soit un total de 13,4 millions d'euros sur l'actuelle législature (6 ans).



Si l'on compare cette somme à celle qu'a rapporté la LEZ bruxelloise EN 4 ANS (2018-19-20-21), soit 13,8 millions d'euros, on s'aperçoit que ce sont UNIQUEMENT les automobilistes qui auront (largement) financé cette "Vision Zéro" de la ministre!



Pourtant:

  1. L'adaptation des voiries à la zone 30 est faite en principe au profit de tous les usagers (autos, camions, motos, vélos, trottinettes...et piétons).

  2. Les actions de sensibilisation à la sécurité routière sont profitables à tous les usagers (idem), même si nous émettons les plus grands doutes quant à la pertinence et à l'efficacité de l'approche de la problématique...

  3. Le placement de caméras et radars-tronçons payés une première fois par les automobilistes et les motards (amendes LEZ), se transforme en une source de revenus payés une seconde fois exclusivement par les mêmes usagers (PV).



On a donc compris que la "Vision Zéro" ne signifie pas "zéro morts sur les routes", mais bien "zéro automobiles à Bruxelles"...


Donc les automobilistes et les motards sont à la fois les pigeons de la politique de mobilité, et ses cochons payants...

Comments


bottom of page