top of page

Les automobilistes une fois encore pénalisés!

Dernière mise à jour : 22 juin 2022


Des experts (?) ont planché sur les moyens de préserver, tant que faire se peut, le pouvoir d'achat des Belges.


Naïvement, nous pensions qu'une intervention de l'Etat dans le prix des carburants en ferait partie, comme en France.


Mais non!


Plutôt que de faire baisser le prix à la pompe, voilà que l'on s'attaque à nouveau aux automobilistes!


Déjà lourdement pénalisés par des taxes et accises qui alimentent largement les caisses du département des finances, poursuivis par des milliers de radars et de caméras, empêchés de pénétrer dans les grandes villes, privés de milliers de places de parking, voilà que désormais, on veut abaisser les vitesses autorisées sur autoroute et (soyons clairs!), supprimer les voitures de société.


Les propriétaires d'automobiles et de motos sont devenus des citoyens de seconde zone, taxables à merci, alors que, parallèlement, on restreint de plus en plus leurs libertés!


Rappelons ici que l'automobile a rapporté en 2021, une manne de plus de 21,5 milliards d'euros à l'Etat belge, soit une augmentation de 34% depuis 2010.


Quelques détails :

  • La TVA sur la vente de voitures neuves s’est chiffrée à 1,6 milliards d’euros.

  • TVA sur le commerce de pièces et accessoires a contribué à hauteur de 5,1 milliards d’euros au budget fédéral.

  • Indirectement cette fois, les accises sur le carburant ont rapporté à elles seules plus de 6 milliards d’euros et TVA sur ces mêmes carburants s’est chiffrée à 2,6 milliards d'euros. Depuis quelques mois et la crise de l'énergie, ces derniers montants ont littéralement explosé!

  • En ce qui concerne les amendes de roulage, on est passé de 368 millions d'euros en 2010 à 525 millions d'euros en 2019, soit une augmentation de 43%!


Mauto Défense s'oppose à ces mesures qui, plutôt que d'aider les citoyens en prise directe, leur demande encore un sacrifice complémentaire.


149 vues0 commentaire

Hozzászólások


bottom of page