top of page

Les nouveaux vélos et vélos-cargo (NOVEUR): à quand une réglementation sérieuse?



On arrête pas le progrès, c'est une évidence.


On voit donc fleurir un peu partout les "NOVEUR" ou "NOuveaux VElos URbains": des vélos-cargos de plus en plus imposants, des vélos à 4 roues et pédales, et même des "vélos" à quatre roues SANS pédales!


Et au contraire des automobiles qui doivent répondre à une réglementation hyper-stricte, subir de sévères "crashtests" et disposer en finale d'un certificat de conformité délivré par l'Etat, ces engins encensés aujourd'hui par les reponsables politiques de tous bords, sont dispensés de toute contrainte!


Imaginez l'un des vélos cargos représentés ci-dessus, chargé sans limite, et n'ayant subi aucun test officiel (légalement imposé) et sérieux de sécurité, dévaler une rue en SUL (Sens Unique Limité). La circulation des vélos (sans définition précise du terme) en sens opposé à celui des voitures et des motos y donc est autorisée. Une panne de freins, ou simplement un passage en force dans un passage rétréci (blocs, piquets, bacs à fleurs et autres joyeusetés), et c'est l'accident, voire le drame...

Projetons un de ces véhicules à 25km/h contre un mur. Il n'est pas vraiment utile de faire le test pour imaginer dans quel état on le relèverais!


Mais ce n'est pas tout.


On sait déjà qu'en cas d'accident avec une voiture, causé par un deux roues dit de "mobilité douce" - donc en tort - c'est malgré tout l'assurance de l'automobiliste qui devra prendre la facture des dégâts (corporels) en charge. Pour les dégâts matériels, aucune solution si l'usager responsable ne dispose pas d'une assurance familiale (non obligatoire, par ailleurs).


Mais désormais, on ne parle plus de vélos légers, mais bien de véhicules pour le moins imposants par la taille et par le poids.


Pour les "vélos" à quatre roues, avec ou sans pédales, on ne parle toujours pas d'immatriculation, d'assurance RC ou de port du casque obligatoires. On ne leur interdit pas non plus de rouler sur les pistes cyclables, alors qu'un croisement avec un simple vélo pourrait s'avérer impossible, mettant de facto en danger celui des deux qui devrait dévier sa route et emprunter la chaussée au dernier moment!

Et puis finalement, quelle différence entre une voiturette sans permis et un "vélo" sans pédales comme celui figurant sur l'image ci-dessus? Pourtant les "sans permis" sont soumises à des obligations diverses (immatriculation, assurance, limitation de vitesse, interdiction de circuler sur certaines routes, conformité, permis AM, âge minimum, ceinture de sécurité, etc..). Rien de tel pour les "NOVEUR"!



On entend de plus en plus les verts stygmatiser les SUV, les accusant d'être trop gros et trop lourds, mais rien concernant le phénomène des "NOVEUR".

Le prétexte rabâché par les "verts" est celui qui dit qu'imposer des contraintes aux vélos ou aux trottinettes serait un frein à leur utilisation.


Tout cela au détriment de la sécurité routière, qui pourtant sert de leitmotiv pour retreindre, de toutes les manières possibles, l'usage de l'automobile, pourtant symbole de nos libertés...


A lire: l'article de Yannick Natelhof paru dans la DH du 5/4/2024 sur le sujet :




652 vues0 commentaire

Comments


bottom of page