top of page

Les SUV injustement stigmatisés

Dernière mise à jour : 17 janv. 2022

De nos jours, il n'est pas surprenant pour quiconque ne se souciant pas vraiment de la voiture, de définir toutes les voitures qui diffèrent de la berline à trois volumes habituelle, comme «SUV» ou pire, comme «véhicule tout-terrain». Avec l’ intention de les rejeter comme cause de pollution, d'accidents graves, de plus d'embouteillages et de moins de stationnement...


SUV signifie littéralement « sport utility vehicle ». C'est un terme américain qui a été utilisé à l'origine pour décrire les voitures qui sont plus hautes sur leurs roues, qui sont à quatre roues motrices mais qui ne sont pas uniquement destinées à l'utilisation tout-terrain. Au départ, il ne s'agissait en effet que de grosses voitures qui prennent effectivement plus de place et consomment plus qu'une berline ou un break classique.


Débarrassez-vous du monospace, vive le SUV Après que les véhicules à volume unique aient été le type de voiture le plus populaire en Europe pendant de nombreuses années, la préférence des consommateurs s'est clairement déplacée vers ces SUV ces dernières années. Dans un premier temps, il s'agissait en effet principalement de modèles plus gros (type BMW X5, Mercedes GLE, Volkswagen Touareg, etc.), qui, avec leur longueur de cinq et leur largeur de deux bons mètres, sont plus grands que la moyenne. Cependant, ces voitures ne correspondent pas au budget du conducteur moyen, de sorte que les constructeurs automobiles intelligents ont commencé à utiliser l'apparence de ces voitures pour des modèles plus modaux du segment C (segment Golf) ou même du segment B (celui du Renault Clio par exemple.).


Toutes ces voitures étaient commercialisées sous le nom de SUV ou «crossover-SUV», sorte de forme intermédiaire entre une berline / break et un vrai SUV, car elles sont plus faciles à vendre et plus appréciées. Seul un petit nombre d'entre eux (moins de dix pour cent) ont quatre roues motrices, et la plupart ont exactement le même moteur que les versions berline ou break du même segment.


Aujourd'hui, 43,5% des voitures neuves dans notre pays sont des «SUV» (y compris tout-terrain). Le fait que seul un petit pourcentage d'entre eux soient de gros véhicules «tout-terrain», mais généralement des voitures plus compactes du segment C ou B, n'est jamais mentionné par quiconque se plaint que nos routes soient envahies par ces SUV.


Pas un seul gros SUV dans le top trente

En 2020, par exemple, le Volvo XC40 était septième du classement des voitures les plus populaires de notre pays, avec 7924 unités, et le Renault Captur était 10e avec 6847 unités, juste devant le BMW X1 avec 6517 unités. En termes de marketing, ce sont tous les trois des SUV, car ils combinent un look un peu plus dur avec une carrosserie légèrement plus haute, mais en termes d'empreinte physique, ils ne sont pas plus gros que leurs homologues à carrosserie traditionnelle. Dans tout le top 30 des modèles les plus vendus en 2020, il n'y a pas de SUV plus gros que le Nissan Qashqai, le BMW X1 ou le Dacia Duster. Ce n'est donc pas trop mal avec la force majeure des «véhicules tout terrain» dans les statistiques de ventes.


Avantages également

Ces multisegments et SUV, même les plus petits, ont en fait des arguments en leur faveur. Par exemple, en raison de la position un peu plus élevée des sièges, ils offrent une

entrée plus facile pour les personnes de plus de 50 ans (et un nombre croissant de

personnes ayant des problèmes de dos), ils sont également souvent plus pratiques en raison de l'intérieur un peu plus haut et offrent généralement un plus grand espace de chargement que les berlines avec lesquelles ils partagent leur plate-forme.


Les voitures de type SUV ont également un avantage dans le domaine des nouvelles technologies, et certainement en ce qui concerne les voitures électriques vers lesquelles nous évoluerons inévitablement. En raison de leur construction plus élevée, il est plus facile de cacher les batteries dans le sol dans de telles voitures qu'avec les formes de carrosserie traditionnelles.


N'oublions pas non plus que toutes les voitures vendues chez nous, doivent respecter les normes de sécurité européennes et internationales les plus strictes, y compris pour la protection des piétons et des cyclistes, et les SUV, comme toutes les autres voitures particulières, doivent répondre aux exigences que l'Europe impose aux constructeurs en terme d’émissions de CO2.


Il est trop facile d'élargir la problématique de quelques véhicules en effet moins à leur place dans nos rues étroites, comme la Dodge RAM ou d'autres gros pick-up et SUV américains, à toutes les voitures d'apparence plus robuste ou aux allures de tout-terrain. La petite Fiat 500X, la Renault Captur ou la Suzuki Vitara susmentionnées, peuvent porter le badge SUV, mais ne sont par ailleurs rien d’autre que des voitures normales au look légèrement différent.


Stijn Blanckaert.


Source : Autonieuws 26/02/21

18 vues

Comments


bottom of page