top of page

Echanges avec le collège communal de Woluwé-Saint-Lambert

Dernière mise à jour : 16 janv. 2022

Nous avons envoyé les résultats de nos enquêtes sur la mobilité des PMR et sur le 30km/h généralisé aux différents responsables bruxellois et fédéraux. La seule réaction circonstanciée est celle reçue de la part du collège des bourgmestre et échevins de Woluwé-Saint Lambert.


Le courrier reçu de WSL

courrier-wsl
.pdf
Télécharger PDF • 121KB

La réponse de Mauto Défense


Monsieur le Bourgmestre,

Mesdames, Messieurs,


Merci pour ce courrier.


Pour votre information, à ce jour, c'est le seul que nous ayons reçu de la part des élus à qui nous avons envoyé les résultats de nos enquêtes !

Je pense que cela montre à suffisance que notre travail n'est pas pris au sérieux, malgré le fait qu'un très important nombre de citoyens (42.200 abonnés à notre groupe - plus de 18.000 réponses à notre enquête sur le 30km/h), sont contre de nombreuses mesures prises de manière unilatérale par les autorités.


Invoquer le fait que 60% des voiries de votre commune étaient déjà limitées à 30km/h, pour justifier d'une certaine manière la décision régionale de le généraliser, n'est pas un argument. 99% des automobilistes roulent en bons pères de famille, et n'ont absolument pas besoin de caméras et de radars pour adapter leur vitesse aux circonstances. La déresponsabilisation des conducteurs est devenue la norme. A des tas d'endroits le 30km/h est une vitesse complètement inadaptée, et l'imposer revient à "fliquer" les usagers, et à augmenter sensiblement le bruit (un moteur tournant à 2.500 tours/minute en seconde vitesse fait plus de bruit, consomme plus et pollue plus qu'un moteur tournant à 1.500 tours/minute en troisième vitesse! C'est physique...). Et de plus, cela n'empêchera jamais les irresponsables de continuer à l'être...


Bravo pour les consultations des citoyens que vous organisez, mais le syndrome du "Nimby" ("Not in my backyard"), est un phénomène bien connu, qui ne reflète pas l'opinion générale. On parle d'améliorer la "sécurité routière": notre prochaine enquête (dont nous sommes en train d'analyser les résultats) vous montrera ce qu'en pensent les citoyens. On se sert de l'émotionnel pour utiliser cet argument à tort et à travers, mais il s'agit d'un sujet extrêmement complexe qui mérite beaucoup mieux que les poncifs énoncés de manière récurrente par le porte-parole de VIAS !


Est-ce que lors de la dernière journée sans voiture, vous vous êtes déplacés (comme moi) à vélo, à trottinette ou à pied dans Bruxelles ? Là, pratiquement aucune voiture, mais plus de 250 interventions des services de secours sur des accidents corporels ! Quant au respect du code de la route, n'en parlons pas... Il ne faut pas s'étonner ensuite, qu'un grand sentiment d'injustice touche ceux qui sont brimés de toutes parts...


Il est regrettable qu'aujourd'hui, les citoyens soient obligés d'ester en justice pour contrer des aménagements réalisés "à la hussarde", en prenant la crise sanitaire comme prétexte ! L'exemple du Bois de la Cambre est symptomatique à cet égard (nous venons d'obtenir - avec la Commune d'Uccle et d'autres intervenants - la condamnation de la Ville de Bruxelles, par la cour d'appel de Bruxelles).


Nous ne sommes absolument pas un groupe anti-tout, comme certains essayent de le faire croire, mais au contraire nous donnons des pistes de travail pour trouver des solutions pragmatiques, à la mise en place d'une nouvelle mobilité. Le sentiment des automobilistes aujourd'hui, est celui d'être les vaches à lait de l'Etat, dont l'opinion n'est pourtant plus prise en compte...


Malgré la stigmatisation dont l'ASBL Mauto Défense fait l'objet parmi un grand nombre de responsables politiques, je reste bien entendu ouvert à toute discussion sur ce sujet, avec quelque partie que ce soit.


Très cordialement,


Lucien Beckers

9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page