Home

Question écrite

L'augmentation annoncée du nombre de cyclistes et les techniques de comptage

Posée à
Par

Posée le

29 juin 2021

Question

Vous parlez d’une forte augmentation des cyclistes à Bruxelles, et pour étayer cela, vous utilisez vos cameras de comptages, réparties sur quelques axes de la capitale.


1. Comment pouvez-vous affirmer que chaque vélo compté, ne l’a pas déjà été par une autre caméra, enregistrant ainsi plusieurs fois le même cycliste ?

2. Pouvez-vous nous donner le nombre de vélos comptés les jours de pluie vs ceux comptés les jours de temps sec ?

3. Pouvez-vous nous dire si les cadrans de comptage lumineux placés à certains endroits (Blvd Général Jacques, par exemple), sont contrôlés par un organisme indépendant, pour valider les chiffres qui y sont affichés ?

Reçue le

30 déc. 2021

Réponse

Deux sources de données sont essentiellement utilisées pour mesurer l’évolution du trafic cycliste : des comptages automatiques permanents et des comptages manuels réguliers.


Les comptages automatiques sont réalisés par le biais de capteurs à fibre optique qui détectent les variations du rayonnement optique causées par le poids placé sur les capteurs. Ces capteurs sont installés dans le sol et calibrés pour détecter les cyclistes.


Ces installations n’ont pas fait l’objet d’un contrôle par un organisme indépendant car elles n’ont pas une vocation de contrôle officiel, comme un radar répressif par exemple. Des comptages ponctuels permettent de contrôler la qualité des comptages.


Depuis le début de l’installation de ce type de système en Région de Bruxelles-Capitale, des postes ont été ajoutés, des postes ont rencontré des problèmes techniques et ont été réparés.


Actuellement au nombre de 19, ces compteurs automatiques sont associés à des totems indiquant le nombre de vélos comptabilisés sur la journée et l’année, aux endroits suivants :

  • Boulevard Général Jacques (VUB) - 1050 Ixelles

  • Boulevard Poincaré 75 - 1070 Anderlecht

  • Chaussée de Vilvorde - 1020 Bruxelles

  • Avenue de Tervueren 28 - 1040 Etterbeek"

  • Quai des Charbonnages 8 – 1080 Molenbeek-Saint-Jean

  • Boulevard du Souverain 213 - 1170 Watermael-Boitsfort

  • Rue de la Loi 130 - 1000 Bruxelles

  • Rue de la Loi 145 - 1000 Bruxelles

  • Avenue Fonsny 48B - 1060 Saint-Gilles

  • Boulevard de la Woluwe 34 - 1200 Woluwe-Saint-Lambert

  • Avenue Franklin Roosevelt 48 - 1000 Bruxelles

  • Boulevard Général Jacques 210 - 1050 Ixelles

  • Boulevard Leopold II 279 - 1081 Koekelberg"

  • Boulevard de la Deuxième armée Britannique – rue Katanga

  • Avenue Franklin Rooseveltlaan 19

  • Boulevard Léopold III – Avenue des Loisirs

  • Avenue de l’Exposition - 1090 Jette

  • Quai de Veeweyde 11

  • Avenue des Nerviens 135


Les comptages permettent de voir l’évolution de la fréquentation d’une piste cyclable à un endroit précis.


Un cycliste se rendant d’un endroit à un autre peut être compté en plusieurs points de comptage.


Pour mesurer l’évolution du trafic cycliste, le nombre de passages est dès lors d’abord comparé point par point. Le pourcentage d’évolution global entre deux périodes est ensuite estimé à partir du nombre de passages pour les postes en état de fonctionnement lors des deux périodes.


L’évolution du trafic cycliste sur l’ensemble des points de comptage est un bon indicateur de l’évolution du nombre de cyclistes dans la Région.

Plus les compteurs seront nombreux et bien répartis sur le territoire, plus fiable sera l’indicateur.


Les points de comptage automatique n’étant pas munis de pluviomètres et la fréquentation des pistes variant tout au long de la journée et des saisons, il n’est pas fait de corrélation entre précipitations et comptages.


À côté des comptages automatiques, Bruxelles Mobilité réalise depuis 1998 des comptages manuels avec la collaboration de l’ASBL ProVelo.