top of page

A Rochefort, on n'aime pas les voitures, sauf si on n'a pas de bus!


La commune de Rochefort souhaite organiser une système de co-voiturage pour les élèves de ses écoles.


Il n'y a là rien de choquant face à une initiative très louable.


Toutefois, ce qui est dérangeant, c'est le phrasé qui figure dans la lettre que la bourgmestre a adressée aux habitants.

Elle y présente la voiture non pas comme un moyen pratique de se déplacer, mais plutôt comme un mal nécessaire, ou une cause de nuisances qu'il faut éliminer sans attendre...


On vous laisse juge de la manière dont une administration communale stigmatise l'automobile (une fois n'est pas coutume!).


Il semble pourtant que ce soient plutôt les transports en communs qui font défaut, et que la seule alternative dans ces contrées peu denses, aux distances importantes entre les bourgs, soit l'usage de la voiture!


On voit une fois de plus que l'on veut mettre la charrue avant les boeufs: l'automobiliste doit pallier le manque d'alternatives de mobilité, mais est considéré comme une plaie par les "défenseurs de la planète"...


Quand va-t-on lui demander de faire son mea culpa?



692 vues0 commentaire

Hozzászólások


bottom of page